Plaisir des livres

25 février 2011

J'aurais préféré vivre

J'aurais préféré vivre
de Thierry Cohen
Editions Pocket - 219 pages
[19/02/2011 au 21/02/2011]


Citation:
Le 8 mai 2001, jour de ses vingt ans, Jeremy se suicide. Victoria, la femme qu'il aime, l'a rejeté. Le 8 Mai 2002, il se réveille près de Victoria, folle d'amour pour lui. Est-il vraiment mort Jeremy devient alors le spectateur d'une vie qui lui échappe. Une vie étrange, dans laquelle sa personnalité est différente, change, évolue, l'inquiète. Au fil des jours et des réveils, Jeremy va dérouler le fil d'un destin qu'il n'a pas choisi... le sien.


Magnifique, touchant, émouvant, un véritable coup de cœur pour ce roman qui restera pour moi une découverte, une révélation. Une chose est certaine, je me jetterais sur les romans de Thierry Cohen les yeux fermés.

J’ai beaucoup aimé le style d’écriture de l’auteur, il joue avec les mots, la langue française, avec une telle dextérité qu’il est quasiment impossible de ne pas accrocher à son style. Le premier chapitre nous plonge directement dans son style, dans l’histoire et dès la première ligne vous savez qu’il sera pratiquement impossible de poser ce roman. J’ai l’ai dévoré en 3 jours, en plein boum au travail, étant légèrement fatigué. Pourtant par deux fois je me suis laissé surprendre en ne remarquant pas les heures passés, et j’avoue par deux fois avoir du me faire pénitence pour lâcher ce livre et enfin allé me coucher (à plus de 2H du matin alors que mon réveil sonné à 6H)

Concernant l’histoire je ne sais quoi vous dire justement par peur de vous en dire trop. Ce qui est bien avec ce roman c’est justement quand on le découvre par soit même, être spoiler pourrait vous gâcher la surprise. Malgré tout sachez que l’histoire vacille entre une magnifique histoire d’amour, et un soupçon de science-fiction, voir un peu même de religion (mais juste un peu).
Je dois dire qu’un passage de cette histoire aura eu le mérite de m’émouvoir quasiment aux larmes, la situation et la façon dont il le raconte, le pose sur le papier est absolument magnifique.

Malgré tout je dois vous avouer que je suis légèrement (mais très légèrement) déçu par la fin qui se résume en une phrase. Bon il est clair qu’il n’en fallait peut-être pas plus mais j’ai eu la sensation que le livre se terminé d’une façon brutal, ça m’a perturbé. De plus comme je n’avais absolument pas l’envie de le voir déjà se terminer j’avoue avoir eu un sevrage difficile!

Ce livre, pardon ce chef d'oeuvre, restera un véritable coup de cœur, d’ailleurs je pense bientôt le relire avec de saisir toutes les nuances et les choses que j’aurais à l’occasion loupé, surtout connaissant maintenant la fin.

Posté par BBenjamin59215 à 11:23 - Thierry Cohen - Commentaires [4] - Permalien [#]
Tags : , ,

Commentaires

    Bonsoir

    Bonsoir
    je ne connaissais pas du tout ce livre et ton billet donne envie de le lire.
    Très jolie déco bonne continuation bonne soirée.

    Posté par strawberry, 25 février 2011 à 22:26
  • tu donnes envie !!! je vais le noter !

    Posté par flof13, 26 février 2011 à 03:38
  • J'avais beaucoup aimé ce livre, c'est assez "prenant" mais c'est vrai que la fin est expédiée assez vite. J'ai aussi lu son deuxième livre (Je le ferai pour toi) mais je l'avais moins apprécié...

    Posté par Niënor, 26 février 2011 à 14:17
  • C'est un de mes romans préférés!

    Posté par Lelanie, 28 février 2011 à 08:51

Poster un commentaire